Categories
Uncategorized

Prague, c’est grand, c’est joli, et plein de touristes !

Oh Prague, capitale de la fête en Europe Centrale et ville de la drague probablement aussi. Capitale de la bière aussi, car première pays producteur et buveur, il fallait bien que moi aussi, à ma façon, j’essaye cette destination prisée par les fêtards. Premières impressions…

Je suis arrivée à Prague samedi matin, tombée du wagon à 7h 30, train de nuit oblige. C’était la première fois (et vraiment pas la dernière) que je devais changer de pays tout en dormant. Si ça vous arriver de faire le voyage avec Interrail, pensez à réserver dans des wagons-lits et pas dans des wagons normaux où on est assis. C’est évidemment ce qui s’est passé et j’ai du passer la nuit avec quatre suédois très excités et un coréen beaucoup moins excité. Dormir à 6 dans un petit compartiment n’a pas été chose facile, une partie de Tetris humain a donc eu lieu, pour que tout le monde trouve une place relativement confortable. Heureusement tout est passé très rapidement et on s’est tous réveillés aussi énergisés qu’après une sieste et prêts à aller découvrir la ville. Du moins, c’est ce que je pensais.

J’ai sauté du train, laissé mes affaires à l’auberge, pris une douche, et à 9 du matin, j’étais déjà en mode exploration. J’ai marché sans but, ni plan de la ville, jusqu’à l’autre côté du fameux Karluv Most (Pont Charles), d’où on a une vue incroyable de la ville, mais où on doit cohabiter avec quelques millions de touristes. Après avoir gravi les grandes montées et slalomé entre les apprentis photographes, on peut visiter le Sénat tchéque, le beau et grand château et la Cathédrale (qui a l’air vieille, mais qui ne l’est pas) que l’on voit dominer sa colline depuis partout dans la ville. C’est facile de comprendre pourquoi Prague attire autant de touristes. Comme à peu près toutes les villes que j’ai visitées (à part Varsovie), le Centre historique est un assemblement de beaux et grands bâtiments baroques et il est très difficile de trouver des rues moins jolies. Ce qui me change beaucoup de Brest, où il est très difficile de trouver un seul bâtiment un peu baroque. Ici, toutes les facades sont colorées ou peintes façon rococo, et tout édifice est coiffé d’un clocher or d’un dôme, ce qui rend vraiment magnifique la vue de l’autre côté de la rivière. D’ailleurs, si vous voulez en profiter, il y a deux parcs en hauteur de la ville, à côté du château, où on peut siropter de la bonne bière, sans perdre une miette du paysage.

Old Town Square

Donc, ce jour-là, à deux heures de l’après-midi, j’avais déjà vu la plupart de la Vieille Ville et explorer une bonne partie de la colline du Château. C’est alors qu’une fatigue intense (venant de la nuit passée recroquevillée sur le sol froid d’un train) a décidé de frapper. Ce qui suit représente parfaitement ce qui s’est passé pendant tout mon temps à Prague, car la ville est faite d’un dédale de rues de toutes les formes sans vraiment de logique. Je décide de me la couler douce, je ne trouve pas l’endroit parfait pour me la couler douce, donc je continue à marcher, encore et encore, sans arrêt. Cette fois-ci, je cherche un Beer Garden derrière la gare principale, où apparemment beaucoup de gens regardent le foot et sympathisent. Très bien, je m’en vais, avec beaucoup de gaité. Oui mais voilà, mon cerveau est fatigué et ne suit plus du tout la cadence (après 3 plans de ville à apprivoiser). Je crois que j’ai dû passer 3 heures à chercher ce maudit jardin, dont une heure dans la gare à chercher la bonne sortie. Mes pieds me font mal, je perds patience. Pour reprendre des forces, je me suis enfiler un plat gargantuesque de canard, saucisse et choux (oui, au pluriel, ils aiment les choux). C’était assez pour 3 filles comme moi, tout juste pour un Tchèque apparemment.

Voici la bête…

Mais j’ai besoin de force et de courage pour le Pub Crawl (tournée des bars) du soir, alors je mange presque tout et rentre à l’auberge pour une sieste. Réveillée par des voix de petites anglaises, je me dis « Bingo, j’ai trouvé mes potes pour le Pub Crawl ». A ces anglaises, se sont rajoutés leur ami, anglais aussi, trois gars de Sheffield (Anglais du Nord, certes, mais toujours Anglais), et donc moi, la Frenchy qui aime bien se la jouer British. J’ai perdu les filles plus tard dans la soirée, mais les 3 Sheffieldiens m’avaient bien cachés une chose : leur goût prononcé pour la danse, surtout sur du disco. Rentrage maison : 3 heures du matin, en ayant bu 3 shots et perdu à peu près 10 kg. Mais quelle joie de se réveiller « en forme ».

L’usage du guillemet est très important. Pendant mon temps à Prague, j’ai été un peu handicapée par une fatigue de plus en plus intense. Marcher 6 heures minimum chaque jour, voyager de nuit, sortir le soir, travailler et écrire un blog, est, comment dire, épuisant. Et quand je trouve un petit endroit confortable où m’asseoir, j’essaye de me relaxer un peu. J’espère que vous trouverez assez de clémence au fin fond de vos coeurs, pour me pardonner.

Fatiiiiiiiiigue !

Boules de pomme de terre remplies de lardons fumés avec de la bonne choucroute évidemment. Près de l’ambassade Allemande.

“Petit” grignotage apéro pour une personne. C’est dur.

Du Camembert dans de l’huile, avec des pruneaux ou des poivrons pris en sandwich à l’intérieur. Peu orthodoxe, pour nous Français, mais ça se laisse manger et c’est une spécialité locale.

Balade en bateau la plus barbante de l’histoire. J’en riais presque.

Categories
Uncategorized

Prague is big, beautiful, full of history and tourists.

image

The weekend being here and me being in Prague, Central Europe’s #1 party destination, I had to do my share of partying. Even on a Sunday night. And for that, what better partners in crime should I find than a big bunch of Brits.

I have arrived Saturday morning from Krakow to Prague on an overnight train. First time out of three or four nights that I will have to spend this way during this trip. If you are doing an Interrail trip, when you make your seat reservations, make sure that you select a sleeping option (ex : 6 ou 9 ppl compartiments). Because I wasn’t asked to choose, so I ended up in a normal seat compartiment with 4 very excited Swedes and a less than excited Korean. When sleeping time came, we all played human Tetris to find a relatively comfy position to sleep. Hopefully it all went quickly and we all woke up energised and ready to discover Prague, or at least that’s what I thought.

image

I stepped out of the train, left the luggage at the hostel, had a shower and by 9am, I was ready to rock! Which I did! I went to the other side of the famous Karluv Most (Charles Bridge), where you have an amazing view but need to cohabitate with millions of tourists. If you walk up those steep streets, you will reach the Czech Senate, the beautiful Castle and the very old looking (but really not that old) Cathedral , which dominates the city from the top of its hill. There’s no doubt why Prague attracts tourists from all over the world, the heart of the city is so very baroque and well preserved (and beer is cheap). A paradise for Chinese tourists and other photography enthusiasts, who like to get their camera out, every step of the way.

But the best view I had was from the Beer Gardens overlooking the city from the same side of the river as the Castle, next to the Metronome, or next to the German Embassy. Good beer, good view and some calm, what else can I ask for ?

image

Old Town Square

So by 2pm, I had seen most of the Old Town and the « Castle District », the tiredness (from sleeping in an absurd position on a moving train) chose that time to fully kick in. So I decide its chill out time… Following the hostel receptionist’s advice, I head to a garden behind the station. What’s following is what happened every day I was in Prague, because Prague is not made of blocks, but circles, triangles, arcades and twisted streets (better be wide awake and well caffeinated). My brain was totally out and I got lost so many times on the way and even spent a full hour in the train station looking for the right exit. I ran out of patience after 3 hours of walking around (literally around). To gain some strength, I went to a truely Czech gastropub, where I had a duck, sausage and cabbage dish, big enough to feed 3 people like me (= the normal portion for any dish in Central/Eastern Europe).

image

Finished that in two bites!

Feeling brave and already fearing for the upcoming Pub Crawl, I ate most of the enormous dish, then went back to the hostel and had a instant nap. Awaken by the sound of two feminine English voices, I knew I had found my buddies for the Pub Crawl. It was indeed a very English pub crawl : two English ladies, their English mate, plus three guys from Sheffield that we met on the way, and me, the Frenchy who like to pretend she’s British. I ended up losing the girls and setting the disco dancefloor on fire with the Northerners, till 3am, while sober (why does it keep happening?). Good times indeed, and even better time when I woke up fresh the morning after. Since I got lucky the first time, I tried to do it again the night after with a big bunch of Scotsmen (and a LOT more alcohol) and it didn’t end up that well for me (oh headache, oh intense fatigue).

imageDo I need to say anything else? I was tired.

Generally, I would say that carrying my tired legs and exhausted mind through this big city, has been quite a handicap. Yes, I will admit, walking for at least 6 hours every day, travelling overnight, going out till late at night, working full-time and writing a blog, is a bit challenging and truely exhausting. And when I finally find somewhere to sit down, I try to unwind and switch my bruised brain off.

image

imagePotato and smoked meet dumpling with… Sauerkraut of course! Gotta love cabbage. In a cute pub next to the German Embassy in Malastranka.

image

Just a little appetizer before real dinner. Just kidding. Can’t finish any plate in this country.

image

I settled into a cool secluded beer garden in town to write this article. Ukunstatu, it’s called. The very nice waiter made me try some « Pickled Camembert", with a spicy filling or a plum filling. It was certainly worth the try, even though it sounded like a profanation of one my favourite cheeses.

image

World’s most boring boat ride. Well I was hungover, so probably very hard to entertain.